Voyage en Inde par les membres de Dignity en décembre 2018

Impressions recueillies lors de la visite de nos projets  par Yvonne Lanners, de Tom Schaul et Andrée Margue en décembre 2018.Vous trouverez leurs impressions de cette visite dans les villages indigènes de la région de Paderu (montagnes des Eastern Ghats dans l’Etat de l’ Andhra Pradesh).

Rapport Visite Projets Dignity asbl à Paderu

Paderu, un lieu un peu perdu dans l’Andra Pradesh en Inde du Sud. Non pas perdu parce qu’ils y vivent peu de gens, mais une région moins peuplée que d’autres régions indiennes où la population nous effraie par sa densité. Le paysage autour de Paderu ressemble un peu à notre Oesling, toutes proportions gardées : beaux paysages vallonnées, grands espaces de champs et de forêts, des villages éparpillés de ci de là, difficiles d’accès parce que les routes ne sont souvent pas goudronnées, voire endommagées par les intempéries surtout en temps de mousson. Des villages pauvres, pauvres, on se croirait retombé au Moyen-âge. Mais une population accueillante, hospitalière, un peu gênée par la misère qui s’y présente.

Paderu, une petite localité « ville », centre économique et plaque tournante pour les commerçants et très agitée les jours de marché dans la rue principale. Dans une petite impasse nous retrouvons les membres de l’association Amrutha dans leurs locaux modestes. On nous y attend et pendant 4 jours nous travaillerons de pied ferme, sans relâche, avec ces personnes qui sont devenus des ami(e)s et dont l’engagement nous épate. Quel bel exemple de dévouement à une cause difficile mais qui avec les années fait apparaître ses fruits.

Nous sommes logés dans un « hôtel » -il y en a deux à 3 étoiles minus ! dans toute la localité de 30.000 personnes. C’est propre, mais très bruyant et il ne faut pas sortir le soir, comme on nous l’a recommandé ! Pendant le jour nous faisons beaucoup d’heures de routes pour rejoindre les différents villages dans lesquels sont situés les projets agricoles que nous soutenons avec Dignity. Après 4 ans de travail de formation, d’information, de réalisations exemplaires, à petits pas et avec beaucoup d’endurance, nous constatons le succès des tous ces efforts.

CWS a choisi cette région pour y propager une agriculture durable, sans emploi de pesticides, une agriculture qui se base sur la production de denrées adaptées aux sols et au climat de la région, une agriculture diversifiée qui permet plusieurs récoltes par an. Nous visitons les villages où des jardins regorgent de légumes variés, où la construction d’étangs et le captage de sources permet une irrigation continue des champs – aussi en temps de sécheresse – mais aussi une pisciculture qui donne des protéines aux villageois. Les villageois nous accueillent avec un sourire curieux, et avec fierté ils nous montrent les résultats de tant d’efforts et de persévérance. Construire des adductions d’eau sur un terrain escarpé sur plusieurs kilomètres n’est pas une mince affaire, nous le constatons en montant nous-mêmes à la source ! Des poulaillers communs à tous les villageois sont inaugurés lors de célébrations traditionnelles avec rituels des noix de cocos, chants et danses. On nous dit que maintenant la nourriture pour les familles est assurée pour toute l’année.

Il y a encore beaucoup à faire, dans le domaine médical – les membres d’Amrutha soutiennent les personnes en besoin à faire des demandes auprès du gouvernement pour pouvoir bénéficier d’aides gratuites – , dans le domaine de l’éducation – nous avons visité une « école du soir » sous un petit auvent où, en soirée, des femmes avec leurs enfants viennent apprendre les rudiments de l’alphabet et du calcul.

Nous prenons part aussi aux réunions d’information des femmes pour les encourager à connaître leurs droits et en faire usage. Nous assistons à des réunions de formation pour les villageois à propos des herbes médicinales qu’ils vendront à un hôpital ayurvédique avec lequel a été signé un accord il y a un an. Nous rencontrons les membres de la coopérative qui vendent leurs produits bio à Paderu, mais aussi à Vishakapath –une grande ville à 3 heures de route de Paderu- selon le système calqué sur le mode de vente de Terra (à Luxembourg).

Au retour des visites on nous sert de bons repas indiens, nous échangeons nos impressions, nous discutons les projets (succès, améliorations possibles, prévision pour les années à venir) et nous fêtons l’amitié. Le but est que, quand Dignity se retirera des projets, ceux-ci pourront fonctionner de manière indépendante.

Nous exprimons notre pleine reconnaissance à Vrinda qui coordonne les projets en tant que responsable de CWS ainsi qu’aux membres de l’association Amrutha (sur place à Paderu).

Merci à Tom Schaul pour les photos inédites et Andrée Margue pour le texte vivant.

Articles qui pourraient vous intéresser

Voyage en Inde par les membres de Dignity en décembre 2018

Impressions recueillies lors de la visite de nos projets  par Yvonne Lanners, de Tom Schaul et Andrée Margue en décembre 2018.Vous trouverez leurs impressions de cette visite dans les villages indigènes de la région de Paderu (montagnes des Eastern Ghats dans l’Etat de l’ Andhra Pradesh). Rapport Visite Projets Dignity asbl à Paderu Paderu, un lieu un […]

facebook envelope

Prochains Evenements

24mai19:00- 21:00Bäume an Orten der Kraft
16juin11:00- 19:00Journée de l'Amitié
30juin11:00- 18:00Marché du monde
2sep10:00- 18:00Braderie
5oct16:00- 19:00Fête des cultures
DIGNITY-LAYOUT-wordlmap

Dignity A.S.B.L.
20, rue Neil Armstrong
L-1137 Howald
Tel.: (+352) 48 93 59
Tel.: (+352) 43 66 48
Email: dignity@vo.lu

IBAN: LU61 0019 2255 7480 4000
B.I.C.: BCEELULL